Dirigeant : une retraite progressive depuis le 01.01.2022

Dirigeant : une retraite progressive depuis le 01.01.2022

À condition notamment de diminuer vos revenus de 20 à 60 % et d’avoir au moins 60 ans, vous pouvez bénéficier du dispositif de retraite progressive en tant que dirigeant. Vous percevez ainsi une partie de votre pension en plus d’une fraction de votre rémunération, tout en continuant à cotiser pour votre retraite définitive.

Nouvel investissement : autofinancer ou faire un emprunt ?

Nouvel investissement : autofinancer ou faire un emprunt ?

Le danger de l’autofinancement serait de dépenser ce dont vous allez avoir besoin sous peu. Vérifiez donc vos prévisions de dépenses, en tenant compte des besoins supplémentaires générés par votre investissement. Les taux d’emprunt, encore bas pour l’instant, encourageront souvent à jouer la carte de la prudence, peu coûteuse.

Sous-traitance et non-respect des obligations fiscales et sociales : des sanctions pour le donneur d’ordre

Sous-traitance et non-respect des obligations fiscales et sociales : des sanctions pour le donneur d’ordre

Si une entreprise donneuse d’ordre ne respecte pas ses obligations quant à l’obtention d’attestations de la part de son sous-traitant, elle s’expose à voir s’appliquer à son encontre un mécanisme de solidarité financière, comme pour la société susmentionnée, qui a dû payer une partie des impositions et pénalités dues par son sous-traitant.

Quelles assurances pour votre société ?

Quelles assurances pour votre société ?

Une assurance couvrant la responsabilité civile, l’incendie et les dégâts des eaux est le minimum indispensable. Informez votre assureur des spécificités de votre activité, pour que votre contrat soit parfaitement adapté. Et avant de souscrire un contrat d’assurance, n’hésitez pas à demander des devis à plusieurs assureurs, ou passez par un courtier. Enfin, par la suite, renégociez régulièrement vos contrats.

Baisse des commandes ou du chiffre d’affaires : licencier ?

Baisse des commandes ou du chiffre d’affaires : licencier ?

Si votre entreprise compte moins de 11 salariés, une baisse significative de vos commandes ou du chiffre d’affaires pendant un trimestre peut justifier un licenciement économique. Il a été précisé que cette baisse doit s’apprécier en comparant le niveau des commandes ou du chiffre d’affaires au cours de la période contemporaine de la notification de la rupture, avec celui de l’année précédente à la même période.