Gestion - Finances - Comptabilité
Évaluer votre stock au dernier prix d’achat (DPA) ?
02.09.2021
 
L’évaluation de son stock est limitée au plan fiscal par deux méthodes acceptables : le « premier entré, premier sorti » et le coût moyen. Le dernier prix d’achat (DPA) ne serait-il pourtant pas bien plus simple ? Nos conseils pour choisir la bonne méthode.

Deux méthodes admises

Articles identifiables. Lorsque les articles en stocks sont identifiables, la valorisation est simplifiée. Les stocks sont évalués à leur prix de revient, ou au cours du jour de la clôture de l’exercice si ce cours est inférieur au prix de revient.

Articles interchangeables. Les articles qui ne sont pas susceptibles d’être unitairement identifiés peuvent être évalués selon la règle du coût moyen pondéré, ou celle du « premier entré, premier sorti » (méthode PEPS, FIFO en anglais).

Pourquoi pas le dernier prix d’achat ?

Le dernier prix d’achat (DPA). Imaginez que vous ayez 1 000 pièces en stock acquises pour 100 €.

Exemple 1. Vous achetez, juste avant votre inventaire annuel une pièce supplémentaire à 30 € (une pièce en « solde » par exemple). Si vous valorisez votre stock au dernier prix d’achat, vous retiendrez la base de 30 € pour le valoriser. Dans ce cas, vos 1001 pièces seraient estimées à 30 030 €. Pourtant, dans la réalité, ce stock vous a coûté 100 030 €. La différence de 70 000 €, écart de valorisation, est loin d’être anodine sur le résultat de votre exercice.


Impact sur votre résultat. Techniquement, le montant de votre dernier inventaire est déduit de vos charges d’achat afin de déterminer vos « consommations » de la période. Si, par exemple, vos achats annuels sont de 900 000 €, votre consommation retenue dans les charges pour produire cette année sera de 799 970 € (900 000 € d’achats - 100 070 € « non consommés » restant en stock). Si vous évaluez votre stock en considérant que le dernier prix d’achat est la référence, votre charge de consommation sera alors de 869 970 € (900 000 € - 30 030 € de stock évalué au DPA). L’écart de valorisation de votre stock intervient donc directement sur votre résultat d’exercice. Dans notre exemple, le résultat est amputé de 70 000 € ! Évidemment inacceptable pour le fisc !

Exemple 2. Inversement, si vous achetez votre dernière pièce 150 € (parce que vous n’en commandez qu’une seule), vous survaloriseriez votre stock de 50 000 € (900 000 € d’achats - le stock évalué au DPA de 150 €, soit 1 001 pièces × 150 €). Dans ce cas, votre bénéfice augmenterait de 50 000 € juste du fait de la valorisation.


Un effet secondaire. Par effet de répercussion, l’année suivante l’écart de valorisation est contrebalancé dans le résultat N+1.

Exemple 1. En N, votre résultat est minoré de 70 000 € et en N+1, il sera majoré de 70 000 €.
Exemple 2. En N, votre résultat est augmenté artificiellement de 50 000 € et en N+1, il sera réduit de 50 000 €.


Conséquences induites. Tous vos ratios de gestion sont bouleversés. Vos marges, vos taux matières, votre résultat d’exploitation sont pollués par des informations manquant de fiabilité.

Comment valoriser son stock ?

La solution ? La recette miracle pour valoriser son stock « simplement » n’existe pas vraiment. La plupart du temps, lorsque les matières sont sur des prix relativement stables, l’écart est peu significatif même si ce critère n’est pas un prétexte opposable pour faire le DPA ! De plus, les tensions sur le prix des matières de ces derniers mois risquent de jouer fortement sur la valorisation de vos stocks. Il ne reste donc plus qu’une seule solution : faire une vraie valorisation de votre stock par un comptage d’une part et d’autre part une valorisation selon les méthodes autorisées.

Conseil. Lorsque les stocks deviennent un élément important de votre activité, il est préférable d’investir dans un logiciel dédié aux stocks. Il restera à paramétrer dès le départ le mode de valorisation que vous choisirez. Ce mode peut être différent selon la catégorie d’article.

La méthode du dernier prix d’achat est recalée car son impact sur le résultat fausse votre résultat et vos indicateurs de gestion. Faites une vraie valorisation de votre stock par un comptage et selon l’une des deux méthodes autorisées.

Dernières actus

Chargement en cours
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
AV Consulting & Expertise

 
Cabinet d'expertise comptable sur Paris pour les entreprises et particuliers.
 
Notre mission recouvre à la fois des prestations de comptabilité classique (paie, social, fiscalité etc.) mais également de conseil et d'accompagnement lors de vos déclarations, créations d'entreprise...
Notre expertise
 
Service aux entreprises
Services aux particuliers
Nous contacter
 
01 40 26 83 10
Mail
64 Boulevard de Magenta
75010 Paris
 
logo-cncc-quadri
 
Logo_de_l_ordre_des_experts_comptables
© AV Consulting ou Agence Web Quomodo 2021 | RCS Paris 810 352 906 | TVA intracommunautaire FR13810352906